Union Locale CGT de Lanester, Hennebont et sa région.

Union Locale CGT de Lanester, Hennebont et sa région.

tract 24 01 2013 :accord flexibilité - emploi

Projet d'accord flexibilité-emploi

 

 

L'avis favorable de 3 syndicats ( CFDT CFTC, CFE-CGC ) au projet du MEDEF est parfaitement scandaleux !

 

Ce projet est extrêmement régressif et s'il était maintenu, lourd de conséquences pour l'ensemble des salariés qui se trouveraient ainsi fragilisés face à la toute puissance du patronat.

 

Ce projet est encore plus régressif que la Loi Fillon de Mai 2004, il confirme et complète le fameux article 40 de laLoi Warsman qu'avait imposé Sarkozy au monde du travail !

 

Les vraies avancées sont...pour le patronat :

 

-facilité pour licencier

 

-possibilité donnée aux patrons de faire varier salaires, temps de travail et emploi et de faire du chantage à l'emploi

 

-Recours devant les prud'hommes plus limités pour les salariés

 

-cadeau de 4 Milliards aux compagnies d'assurance à travers l'instauration d'une complémentaire santé, payée par moitié par le patronat et pour moitié par les salariés pour « un socle de soins » qui reste à définir!

 

Certains « avantages « pour les salariés sont suspendus à de prochaines négociations avec le patronat comme le Droit de recharge de l'assurance chômage

 

-Compte individuel de formation toute sa vie ?..du pipeau !

 

-Représentants des salariés aux conseil d'administration ? Et alors? Ça ne changera rien à la situation des salariés dans les entreprises .

 

-Taxation des CDD .Elle ne touchera qu'une partie d'entre eux à savoir les CDD avec motif de surcroit exceptionnel de travail. Elle ne concerne pas les CDD ayant trait au remplacement de salariés absents ni les contrats d'usage

 

-création d'un CDI intermittent , vraie brèche dans le CDI qui ouvre la porte a encore plus de précarité .

 

Voilà très brièvement et partiellement un aperçu du projet d'accord qui a reçu l'aval des négociateurs CFDT, CFTC,CFE-CGC . Leurs directions nationales doivent se prononcer ; ensuite le gouvernement doit établir un projet de loi qui devra être présenté au parlement . Il nous faut retrousser nos manches pour pendant ce temps , informer les salariés de ce « coup tordu », briser l'enfumage médiatique pour alerter sur les graves attaques dont sont victimes les salariés, les privés d'emploi et les précaires  et demander le rejet de ce projet extrêmement régressif .

 

Se bouger est une nécéssité absolue, évitons que demain, les NAO  ne servent qu'à négocier des réductions de salaires !

 

Un argumentaire détaillé sur ce projet , signé g Filloche est votre disposition

dans la rubrique actualité

 

 

 ul cgt lanester-hennebont 12 01 2013




28/01/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres