Union Locale CGT de Lanester, Hennebont et sa région.

Union Locale CGT de Lanester, Hennebont et sa région.

Réforme fiscale : vigilance ! A qui profitera-t-elle ?

Les nuages sombres s'accumulent sur la prochaine réforme fiscale pilotée par le ministère de l'Economie et des Finances

SOCIAL-ECO -  le 20 Novembre 2013

 

Deux cerbères de l'austérité à Bercy pour la prochaine réforme fiscale

 

 

 

Les nouveaux directeurs du Trésor et du Budget attendus pour mettre en oeuvre la réforme fiscale voulue par Jean-Marc Ayrault viennent de la BNP pour l'un, du pilotage de la réforme des retraites pour l'autre.

Selon le Canard enchaînée puis Le Monde, l'annonce de la réforme fiscale s'accompagnerait d'un vaste remaniement au plus haut de l'appareil administratif du ministère de l'Economie et des Finances. Deux des principales directions de Bercy vont être touchées par cette valse des hauts fonctionnaires. Au Trésor, l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, Ramon Fernandez, devrait rendre son tablier à François Villeroy de Galhau. Au Budget, Julien Dubertret, ancien conseiller de François Fillon, passerait lui  la main à Denis Morin.

Etiquette sociale libérale

Ces arrivées augurent mal de la prochaine réforme fiscale tant les deux nouveaux venus qui vont la piloter ont l'étiquette sociale libérale collée au costume.

Comme l'explique le secrétaire national du Parti de gauche dans son tweet, François Villeroy de Galhau arrive directement de la direction de la BNP. Il y a passé ses dix dernières années à diriger Cetelem, spécialisé dans le crédit à la consommation, puis la banque de détail de BNP France, avant de rejoindre la direction générale du groupe. Avec un CV pareil, le Trésor sera bien gardé.

Pilote de la réforme des retraites

Le Budget a lui-aussi du souci à se faire avec Denis Morin, qui, dans chacune de ses dernières fonctions, a mis en pratique l'idéologie de la "modernisation des politiques publiques" et ses mises en pratiques austéritaires. Au ministère de la Santé, où il est toujours directeur de cabinet de Marisol Touraine, il a participé au pilotage de la réforme des retraites et ses régressions sociales. Avant cela, à la Cour des comptes, il n'eut aucune difficulté à se coller dans le moule de la réduction des dépenses publiques martellée par son premier président Didier Migaud.

Ces deux hauts-fonctionnaires s'entendent à merveille pour avoir fait leurs classes ensemble à à Bercy, sous le gouvernement Jospin. Le gouvernement tiendrait avec eux un tandem qui ne dérogerait pas au dogme de l'austérité budgétaire.



21/11/2013

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres