Union Locale CGT de Lanester, Hennebont et sa région.

Union Locale CGT de Lanester, Hennebont et sa région.

RECLASSEMENT DIFFICILE POUR LES SALARIÉS DE L’USINE GOODYEAR D’AMIENS

MERCI ET BRAVO À TOUS

Les résultats des élections sont sans appel et nous vous remercions tous pour votre participation et ce malgré les conditions difficiles de chacun du fait de la fermeture.

Le score du 1er collège est de 97% et montre bien à la direction que la lutte de la CGT est validée par la totalité des salariés et que malgré l'acharnement et les intimidations qu'elle fait subir aux élus, les salariés sont toujours présents et solidaires.

Le score du 2ème collège est de 85% , là aussi une claque pour la direction et au 3ème collège il nous manque une voix pour avoir le siège : 10 voix pour la CGT et 11 voix pour la Cfe-cgc, même l'encadrement qui ne faisait déjà plus confiance à cette direction depuis longtemps vote pour moitié la CGT.

Ces résultats démontrent bien à la direction qu'il n'y a qu'un seul syndicat représentatif de tous les salariés c'est la CGT, le seul légitime.

BRAVO à vous TOUTES et TOUS, ce résultat est avant tout le vôtre, nous sommes plus que fiers de vous représenter !!!!

LE SEUL ET UNIQUE SYNDICAT SUR AMIENS NORD VOTRE CGT

___________________________________________________________________________________________

Reclassement difficile pour les salariés de l’usine Goodyear d’Amiens

Le Monde.fr |  • Mis à jour le  | Par 

 

Chez Goodyear Amiens Nord, dont le site est fermé depuis 14 mois, les résultats des élections professionnelles montrent que la CGT reste ultra majoritaire parmi les 800 salariés actuellement en congé de reclassement (leur licenciement interviendra à l’issue de cette période). Selon les données publiées samedi 28 mars par la CGT, celle-ci obtient 97 % des voix dans le 1er collège, celui des ouvriers.

Ce taux « montre bien à la direction que la lutte de la CGT est validée par la totalité des salariés et que malgré l'acharnement et les intimidations qu'elle fait subir aux élus, les salariés sont toujours présents et solidaires », se félicite Mickaël Wamen, le secrétaire de la CGT à Amiens Nord. Son syndicat obtient 85 % des voix chez les employés-techniciens-agents de maîtrise et près de 50 % chez les cadres, le reste allant à la CGC. La participation a été de 90 %, selon la CGT.

Refus d’une prolongation de trois mois

M. Wamen se dit « fier » de ces scores, qui constituent « un soutien massif  au travail des militants » dans cette période où ils sont très sollicités par les salariés, dont bon nombre n'ont pas encore trouvé de solution d'emploi et s'inquiètent.

Le bilan de la cellule de reclassement confiée au cabinet Sodie (groupe Alpha) est en effet bien maigre : sur un effectif initial de 1143 salariés licenciés, 800 avaient adhéré au congé de reclassement, et parmi ces derniers, seuls 118 ont retrouvé un contrat de travail. Il s'agit de contrats à durée déterminée ou à durée indéterminée, la direction n'indiquant pas la répartition. 53 anciens salariés ont créé une entreprise.

Au final, Goodyear considère que 54,71 % des personnels concernés disposent d’« une solution ». Mais ce taux inclut 267 personnes en formation longue, 98 départs en retraite.

 

  • Pas de repreneur pour l'usine Goodyear d'Amiens-Nord, malgré la loi Florange

    Il n'y aura pas de repreneur pour l'usine Goodyear d'Amiens-Nord. C'est le DRH du groupe en France qui l'annonce: "toute discussion avec un repreneur potentiel, y compris Titan, est terminée". Le site restera donc fermé, un site qui n'a jamais convaincu ceux qui s'y sont intéressés.

     

La période est critique pour ceux qui n’ont pas trouvé d’emploi et dont le congé de reclassement se termine en mai ou juin, selon les cas, après la prolongation de 3 mois financée par l’État. Ceux-là ont demandé à Goodyear une nouvelle prolongation de 3 mois, prévue dans le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE).

Mais, selon la CGT, 500 salariés viennent de recevoir un refus de la part de la direction, au motif qu'ils n'entraient pas dans « les critères » inscrits dans le PSE. La décision de prolonger ou non le congé de 3 mois devait être discutée en comité de suivi du PSE, ce qui n'a pas été fait, selon la CGT. La direction dément cette affirmation.

« Des dizaines d’appels désespérés »

« Nous recevons des dizaines d'appels de salariés désespérés, nous craignons des passages à l'acte au vu de cette lettre brutale » qui leur a été adressée, alerte M. Wamen, qui a sollicité une « réunion d'urgence » avec la direction régionale du travail et de l'emploi (Direccte) d'Amiens. Celle-ci devrait se tenir en début de cette semaine.

En revanche, le syndicat n'a reçu aucune réponse de la part d'Emmanuel Macron, ministre de l'économie, auquel il a adressé une lettre ouverte le 24 mars. La CGT lui demande d'organiser  « une table-ronde » pour présenter un projet de scop de pneumatiques agricoles, qui doit être finalisé dans quelques semaines. Environ 300 salariés se seraient déjà dit prêts à y participer.

Selon le syndicaliste, il s'agit d'un projet différent du premier que la CGT a présenté voici deux ans, que la direction avait rapidement rejeté. Cette dernière n’a pas souhaité faire de commentaires.

Problème : après avoir démantelé la partie pneus tourisme du site, Goodyear est sur le point de faire de même sur la partie pneus agricoles que la CGT voudrait récupérer pour la scop. « Nous avons demandé un moratoire de six mois pour avoir le temps de peaufiner notre projet, indique M. Wamen. Mais la direction veut démanteler le site au plus vite. Est-ce que le gouvernement nous accompagne dans cette solution industrielle « made in France » ou préfère-t-il une friche industrielle et des centaines de salariés à Pôle emploi ? »

Sollicité, le cabinet de M. Macron n’a pas répondu.

 

MERCI ET BRAVO À TOUS

Les résultats des élections sont sans appel et nous vous remercions tous pour votre participation et ce malgré les conditions difficiles de chacun du fait de la fermeture.

Le score du 1er collège est de 97% et montre bien à la direction que la lutte de la CGT est validée par la totalité des salariés et que malgré l'acharnement et les intimidations qu'elle fait subir aux élus, les salariés sont toujours présents et solidaires.

Le score du 2ème collège est de 85% , là aussi une claque pour la direction et au 3ème collège il nous manque une voix pour avoir le siège : 10 voix pour la CGT et 11 voix pour la Cfe-cgc, même l'encadrement qui ne faisait déjà plus confiance à cette direction depuis longtemps vote pour moitié la CGT.

Ces résultats démontrent bien à la direction qu'il n'y a qu'un seul syndicat représentatif de tous les salariés c'est la CGT, le seul légitime.

BRAVO à vous TOUTES et TOUS, ce résultat est avant tout le vôtre, nous sommes plus que fiers de vous représenter !!!!

LE SEUL ET UNIQUE SYNDICAT SUR AMIENS NORD VOTRE CGT

 



29/03/2015

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres