Une centaine d’intermittents du spectacle, rejoints par des intérimaires, dont le régime est également discuté dans le cadre de la négociation de l’assurance chômage, occupaient jeudi après-midi la Cour des comptes à Paris, a indiqué la CGT-Spectacle dans un communiqué.

Les intermittents, dont le régime spécifique d’assurance chômage est contesté par le patronat, multiplient les actions depuis quelques semaines: occupation du ministère de la Culture, du Medef Ile-de-France, de la CGPME et cette fois-ci de la Cour des comptes, située rue Cambon dans le premier arrondissement parisien.

Les intermittents entendent mettre la pression sur le Medef pour qu’il renonce à ses attaques contre les annexes 8 et 10 de la convention Unédic qui contiennent leurs règles propres d’indemnisation, et qu’il entame des discussions sur la base des propositions sur la table.

A l’occasion de l’ultime séance de négociation sur l’assurance chômage, une manifestation aura lieu à Paris le 20 mars qui partira à 14 heures de l’Odéon pour se rendre jusqu’au siège du Medef. D’autres initiatives auront lieu le même jour en régions.