Union Locale CGT de Lanester, Hennebont et sa région.

Union Locale CGT de Lanester, Hennebont et sa région.

Déremboursement des premières consultations ( jusqu'à 200 euros ): écoeurant ! !

  • source : Le Figaro

 

Un rapport propose de dérembourser les premières consultations chez le médecin

Image d'illustration.

 

INFOGRAPHIE - Cette proposition choc du Conseil d'analyse économique vise à responsabiliser les Français qui auraient tendance à multiplier les consultations et «limiter la surconsommation» de médicaments.

 
PUBLICITÉ
 
 

C'est une des propositions les plus chocs du rapport publié mardi par le Conseil d'analyse économique. Pour responsabiliser le patient et réduire le déficit de la Sécurité sociale, ses auteurs proposent de dérembourser les premières consultations chez le médecin. En moyenne, les Français déboursent de leur poche 498 euros pour leurs soins de santé chaque année (dont la majorité des frais est consacrée aux soins de ville*) et participent à hauteur de 9,6% aux dépenses de santé, le reste étant pris en charge par la Sécurité sociale et les complémentaires de santé.

Dans leur rapport, les experts recommandent de mettre en place une franchise annuelle plafonnée qui dépendrait des revenus des patients. L'objectif invoqué? Responsabiliser les Français qui auraient tendance à multiplier les consultations et «limiter la surconsommation» de médicaments. Ainsi, pour une visite chez un généraliste de secteur 1, le patient sous franchise devra payer les 23 euros de sa poche.

Un plafond à 200 euros en moyenne

Cependant, le Conseil propose de plafonner cette participation annuelle pour que les dépenses à la charge du patient ne soient pas trop importantes. «Le montant de ce plafond pourrait tourner autour des 200 euros en moyenne», indique-t-on au CAE, l'équivalent de neuf consultations à 23 euros.

Au-delà de ce plafond, un système de co-paiement pourrait alors être instauré: l'assurance maladie et le patient se partageraient la note du médecin sur une certaine fourchette de dépenses. Prenons l'exemple de la Suisse: jusqu'à 250 euros en moyenne, le patient paye la totalité des soins. Puis, entre 250 et 572 euros, le patient ne prend en charge que 10% du coût des soins. Passé les 572 euros, l'assuré est intégralement remboursé. Voir l'infographie ci-contre.

 

____________________________________________________________________________________

 

CGT / Lanester- hennebont

Il est grand temps de se bouger !

Il est temps aussi d' exiger la dissolution de ces officines patronales et libérales qui sévissent dans l'anonymat : Cours des comptes -  ''hauts- conseils ''de ceci ou de cela - qui ne sont là que pour conseiller des reculs sociaux dans tout les domaines de la vie sociale et économique !

 

Certes, il y aura moins de dépenses sociales, puisque des millions de salariés et retraités n'auront pas les moyens  de payer leurs consultations et donc ne pourront pas se soigner !

 

Il est temps de se mettre en colère et de faire comprendre à tous ces notables, à tout ces riches qu'ils vont devoir payer très cher leur arrogance, leur individualisme forcené, leur égoïsme assassin

OUI, car, avec de telles propositions, ce sont des des enfants, des femmes ou des hommes qu'on empêche de se soigner et donc qu'on assassine !!

 Déjà, certaines catégories de salariés voient leur durée de vie réduite du fait de leurs conditions de travail, maintenant ces technocrates grassement payés voudraient réduire leur accès aux soins ?

 

BASTA !!!



04/04/2014

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres