Union Locale CGT de Lanester, Hennebont et sa région.

Union Locale CGT de Lanester, Hennebont et sa région.

A PARIS, INTERMITTENTS ET PRÉCAIRES MIS SUR LE CARREAU

A Paris, intermittents et précaires mis sur le Carreau

PHOTOGRAPHE : NICOLAS SERVE

La nouvelle convention d'assurance chômage signée dans la nuit de vendredi à samedi entre le patronat et trois syndicats (CFDT, CFTC et FO) durcit le régime spécifique des intermittents du spectacle. Dimanche soir, des intermittents ainsi que d'autres précaires et chômeurs qui occupaient le Carreau du Temple, à Paris, ont été expulsés par les CRS. 

 

  1. © Nicolas Serve

    01

    Dès le début des discussions sur la réforme du statut des intermittents du spectacle, le patronat exigeait la suppression de ce régime avant de faire marche arrière. Le mouvement, à l'origine constitué d'intermittents, a été rejoint par des chômeurs, des précaires et des sans-papiers.

     

     

     

     

  2. © Nicolas Serve

    02

    Dimanche 23 mars, Nathalie Kosciusko-Morizet tient un meeting pour annoncer les résultats du premier tour des élections municipales. Un petit groupe fend la foule et se hisse sur l'estrade pour interpeller les médias sur les conditions des chômeurs. Ses membres sont violemment expulsés par le service d'ordre de la candidate à la mairie de Paris, que l'on distingue en haut à gauche de l'image.

  3. ©

    03

    Il s'agissait d'attirer l'attention sur les termes d'un accord qui est loin de faire consensus. La ministre de la culture, Aurélie Filippetti, se réjouit que le régime spécifique appliqué aux techniciens et aux artistes ait pu être préservé. Denis Gravouil, négociateur de la CGT-Spectacle, se désole que leurs propositions n'aient pas été entendues, et que l'on ait préféré des « mesures visant à restreindre les droits des intermittents ».

  4. © Nicolas Serve

    04

    Parmi eux, Sophie Tissier, qui avait fait parler d'elle lors de son intervention sur le plateau de Cyril Hanouna, alors que Jean-Luc Mélenchon était invité. Elle avait dénoncé les baisses de salaire subies par les intermittents employés par la télévision D8.



     

     

    La lutte des intermittents se cristallise autour de l'accord signé entre le Medef et trois syndicats d'intermittents (CFDT, CFTC et FO) dans la nuit de vendredi à samedi.

  5. © Nicolas Serve

    05

    Après l'intervention au café Delaville, où se tenait le meeting de NKM, direction le Carreau du Temple (un lieu polyvalent du IIIe arrondissement de Paris qui sera inauguré par la mairie, fin avril), occupé depuis le 21 mars par le mouvement. L'expulsion est sur le point d'avoir lieu.

  6. © Nicolas Serve

    06

    Une fois sur place, un cordon de gendarmes mobiles fait face à un groupe de précaires et d'intermittents. 

  7. © Nicolas Serve

    07

    Ils regardent, impuissants, les CRS investir le lieu. Le Carreau du Temple est une ancienne halle aux fripes, reconvertie par la municipalité en espace « dédié au sport, à la culture et à de grands événements ».

  8. © Nicolas Serve

    08

    L'intervention est rapide. Plusieurs camions de gendarmes mobiles et de CRS encerclaient le lieu depuis le début de son occupation. À l'intérieur, une cinquantaine d'occupants.

  9. © Nicolas Serve

    09

    La police dissuade la presse de prendre des images de l'évacuation. Des mains se tendent pour empêcher les quelques journalistes présents sur place de travailler. 

  10. © Nicolas Serve

    10

    Les interventions sont « musclées », souligne un membre de la Coordination des intermittents et des précaires (CIP). On peut distinguer trois acteurs principaux de ce mouvement : la CGT-Spectacle, la CIP, et un « mouvement citoyen plus large », selon Sophie Tissier. 

  11. © Nicolas Serve

    11

    La tension est palpable lors de l'évacuation. L'occupation de ce lieu s'est décidée lors d'une assemblée générale à l'Opéra-Garnier, occupé dans la nuit de jeudi à vendredi après une manifestation. 

  12. © Nicolas Serve

    12

    Une jeune femme craque alors que ses camarades sont expulsés les uns après les autres. L'occupation aura duré trois jours.

  13. © Nicolas Serve

    13

    Lucie, une jeune intermittente, était présente lors de l'intervention au café Delaville, une heure plus tôt.

  14. © Nicolas Serve

    14

    L'intervention s'est déroulée entre 22 heures 30 et 23 heures, soit peu après la proclamation des résultats du premier tour des élections municipales. 

     

     

     

  15. © Nicolas Serve

    15

    Laura, l'occupante citée plus haut, montre une chemise, déchirée, qu'elle portait le jour où le collectif a commencé l'occupation.



     
  16. © Nicolas Serve

    16

    L'un des occupants évacués a été menotté et traîné au sol par les CRS.

  17. © Nicolas Serve

    17

    Une fois l'évacuation terminée et l'ambiance un peu plus calme, l'une des militantes fait l'appel des occupants.



25/03/2014

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres