Union Locale CGT de Lanester, Hennebont et sa région.

Union Locale CGT de Lanester, Hennebont et sa région.

Notre délégation en mode  freestyle60855045_2251666524924882_3116771403504812032_n.jpg

 

Délégation interprofessionnelle Morbihan au congrès Confédéral de la CGT congresconf.jpg

 

 

image.jpg

FB_IMG_1556975302010.jpg

Grève le 9 mai ------ LA SANTE EST EN FEU Tract-9-mail-2019.pdf


tract-CGT-1er-mai-2019.pdf


Ce Mardi 9 avril nous étions nombreux à soutenir les collègues du centre hospitalier Port-Louis Riantec du GHBS. Merci à tous 20190409_104124.jpg

20190409_105059.jpg


Ce jeudi 3 avril l'union locale CGT de Lanester est présente sur le marché du faouët pour renseigner les salariés du privé comme du public.

L'accueil y est chaleureux malgré les températures basses de ce matin.

L'union locale à déjà pris l'engagement d'y revenir au mois de juin.

20190403_091357.jpg


Aujourd'hui plus que jamais l'action syndicale est montrée du doigt et attaquée de toute part. Depuis maintenant plus d'un an les camarades du centre hospitalier de Port-Louis/Riantec sont ciblés par une direction qui n'a de cesse que de les priver de leurs droits syndicaux et de faire régner la terreur, convoquant des entretiens pré-disciplinaire et maintenant des commissions de discipline.

Les fautes reprochées aux agents et particulièrement à ceux appartenant à la CGT ne sont que poudre aux yeux afin de cacher les propres insuffisances et les contradictions dans lesquels ces "braves gestionnaires" de la direction se complaisent.

Arrêtons de subir seul cet acharnement et cet escalade dans la répression.

Le 9 avril jour où vont passer en conseil de discipline 4 de nos camarades, nous appelons à un grand rassemblement devant l’hôpital du Scorff, siège du GHBS.

Aujourd'hui ce sont eux et demain chacun d'entre nous, alors tous ensemble venons sous leurs fenêtres, avec nos couleurs, pour crier NON AUX DISCRIMINATIONS SYNDICALES.

 

Tous ensemble le 9 avril à partir de 10h devant le GHBS à Lorient

index.png


Le samedi 20 avril 2019, se tiendra une diffusion du film documentaire sur la lutte des salariés de la SBFM en 2009.

affiche 20 avril 2019.jpg


Guerbet à Lanester : préavis de grève de la CGT

 

 
6459a252c0cefa4f06a35784645e78fe-guerbet-lanester-preavis-de-greve-de-la-cgt.jpg

Le syndicat majoritaire s’inquiète de la baisse des effectifs. La section syndicale majoritaire sur le site de Lanester, a déposé un préavis de grève illimitée.

Le groupe Guerbet, spécialisé dans la fabrication de produits de contraste pour l’imagerie médicale, emploie actuellement 200 personnes sur le site de Lanester.

« Bien que l’arrivée d’un nouveau produit, le Gadopiclénol, réjouisse les salariés lanestériens, ceux-ci ressentent une inquiétude quant aux effectifs en nette baisse depuis les 5 dernières années, indique la CGT (syndicat majoritaire sur le site de Guerbet Lanester, au Comité social économique) dans un communiqué. Nous sommes passés de 225 environ à 200. » Le syndicat craint que la baisse ne s’accentue avec les 40 départs à la retraite prévus dans les 5 prochaines années.

La direction ouvre actuellement les négociations annuelles obligatoires (NAO) au siège, à Villepinte. « Mais lors des deux premières sessions, elle n’a montré aucun souhait de prendre en compte les revendications de la CGT. Devant le peu de considération, les représentants CGT ont préféré quitter la table des négociations. » La section syndicale CGT Guerbet Lanester appelle les salariés à se mobiliser après le dépôt d’un préavis de grève illimitée à compter de ce vendredi 22 mars et ce, jusqu’à l’obtention d’un « vrai dialogue et la réponse positive à leurs revendications ». Pas de grève néanmoins ce vendredi, ni de date précise de débrayage annoncée.

Une procédure aux Prud’hommes

Par ailleurs, la CGT a saisi les Prud’hommes en septembre pour un jour chômé imposé, en l’occurrence le 14 juillet : « On nous l’a posé d’office, alors que l’entreprise était fermée du fait de l’employeur, explique François Quentin, délégué syndical CGT. Il n’y a que trois jours fériés où on ne doit pas travailler le Premier de l’An, Noël et le 1er Mai. »

Les salariés postés ont un accord de travail spécifique, avec 19 jours de congés payés par an : « On travaille 28 h par semaine, les jours fériés, le dimanche et la nuit. »

Une tentative de conciliation a eu lieu le 29 janvier : « Notre avocate et le leur n’ont pas la même interprétation. »


 
 
les-membres-de-la-cgt-sbfm-ont-accueilli-ce-jeudi-a-la_4464326_640x360p.jpg
 

Dix années après la lutte victorieuse des membres de la CGT et la réintégration de la SBFM par le groupe Renault, les salariés ont reçu la visite de Philippe Martinez, secrétaire général du syndicat. Point de gâteau d’anniversaire ce jeudi, mais la satisfaction d’un combat rondement mené.

Il n’était pas revenu sur le site depuis 2009. Pourtant, ce jeudi, Philippe Martinez tutoie et appelle de leurs prénoms bon nombre de membres du syndicat, salariés à la Fonderie de Bretagne. Il a le sourire discret de la satisfaction du travail bien fait. L’entreprise est le seul exemple d’une structure vendue puis réintégrée. « Voir Groupe Renault sur la façade du bâtiment dix ans après, c’est une grande victoire. Cela veut dire que la fonderie a été défendue, qu’elle est toujours là, active. Cela prouve que la CGT a des propositions qui marchent », se défend le secrétaire général du syndicat. L’homme ne s’est pas gêné pour le faire remarquer au directeur, un peu plus tôt lors de la visite. « Je lui ai rappelé que c’était à nous, la CGT, que revenaient les lauriers. Pas à lui qui se trouve dans la ligne de la direction générale ». Et ne lui parlez pas du cas de Carlos Ghosn. « Il aura au moins mis en lumière les conditions d’incarcération au Japon », ironise Philippe Martinez.

« 137 intérimaires, c’est scandaleux »

Quid de l’état des lieux une décennie plus tard ? « Il reste des combats à mener à la fonderie, notamment sur le statut des intérimaires. Ils sont 137, soit plus de 30 % des effectifs. C’est scandaleux ». Philippe Martinez évoque également certaines conditions de travail : « Les salariés postés au tapis de tri des pièces sortant des moules, vous ne pouvez pas décemment leur demander de travailler au-delà de 60 ans ». Sa personnalité et ses messages rassurent les camarades présents ce jour : « Essor du numérique, allègement des véhicules (par exemple le remplacement de pièces en fonte par de l’aluminium) : on voudrait plus de clarté ». 

La fermeture de la Gimat (qui produit des pièces d’échappement) fin avril, est source d’appréhension. « Ça concerne 50 postes », souligne Maël Le Goff, délégué syndical. Le secrétaire général choisit les mots quand il s’agit de parler d’avenir : « L’industrie structure l’économie d’un territoire, y compris dans le Morbihan. Il n’existe pas de  vieille industrie, elle se développe, se transforme ». 

Le secrétaire général a invité les salariés à se mobiliser mardi 19 mars, à l’occasion de l’appel national et unitaire à manifester.


image.jpg
 
image.1.jpeg
image.2.jpg

Le syndicat CGT CHARCOT toujours dans les manifestations !!!

 

 

190319CGT.jpg

 

 


 

Action ce matin devant les locaux de permanence du député Jean-Michel JACQUES

Rendez vous à 10h30 pour la manifestation à Lorient 20190319_091348.jpg

20190319_091402.jpg

 

 

L'union locale CGTde lanester sera presente le mercredi 3 avril au marché du faouët pour répondre aux questions des salariés du public comme du privé.20190318_185513.jpg

 


 

IMAGE
              cgt

 

 

 

APPEL AUX RASSEMBLEMENTS ET MANIFESTATIONS LE MARDI 5 FÉVRIER 2019

tract5f--vrier2019.doc  862486.docx


journée de mobilisation du 25 Janvier 2019 - RENDEZ-VOUS A 8H30 - UL CGT LORIENT rue Cosmao Dumanoir

Camarade
 
Le patronat détruit depuis 40 ans maintenant les emplois décents, et les remplace par des emplois toujours plus précaires, pénibles et mal payés. Le turn-vover dans les entreprises, et même dans le secteur public, n'a jamais été aussi important. Dans cette période, les gouvernements qui se sont succédés ont diminué continuellement les droits des salariés, entre autres dans le domaine de la santé au travail, de la représentation, et du droit à contester un licenciement abusif, et de la protection sociale en général. Les services publics sont mis à mal par des logiques financières. Le SMIC n'est valorisé qu'au minimum.
"En même temps", les bénéficies des actionnaires du CAC40 explosent. 
Il existe bien un "ruissellement", mais vers le haut, pas vers le bas. Les dominants réduisent les populations au minimum vital, extraient le maximum de la population. Les grands groupes ont externalisé les emplois pour exploiter des plus pauvres encore, et les biens communs indispensables à notre vie sur terre s'épuisent.
 
Macron, notre banquier-président, s'inscrit complètement dans cette logique capitaliste de ces 40 dernières années. Il a ainsi décidé, comme cadeau d'étrennes, de renforcer le flicage des chômeurs, tout en réduisant nos droits à l'assurance chômage.
 
Or les droits des chômeurs concernent tous les salariés, car moins les chômeurs seront indemnisés, plus dur sera le flicage, et plus les patrons vont tirer vers le bas les salaires et les conditions de travail. C'est un cercle vicieux infernal.
 
Nous, la masse des chômeurs et précaires (6,6 M d'inscrits au Pôle emploi), avons un rôle essentiel dans le rapport de forces entre le capital et le travail. Nous sommes les plus maltraités, en tant qu'humains et citoyens. Nous sommes tagués des mots infâmes d'assistés, feignants, alors que nous ne demandons qu'un emploi décent à salaire décent.
Nous n'avons pas besoin de partir en vacances tous les mois aux Bahamas. Nous n'exilons pas nos maigres salaires dans les paradis fiscaux, nous.
Nous, nous produisons des richesses utiles à tous, et réinjectées dans l'économie réelle pour le bien de tous.
 Pour ne pas laisser Macron nous insulter sans riposter, et pour nous faire entendre, nous vous convions à venir avec nous faire entendre votre voix, lors d'une journée d'action le 25 janvier à Lorient. Nous ferons une analyse des offres disponibles sur le bassin, et, nous, les "chômeurs de l'autre côté de la rue" communiquerons sur le vide sidéral des propositions Pôle emploi, ainsi que sur le harcèlement de Pôle emploi contre les chômeurs. Nous ferons bien sûr le point sur les ripostes existantes et à créer.Le lieu d'action sera défini au dernier moment pour garantir le succès de l'action. Présence barnum toute la journée, casse-croûte chaud le midi. 

Nous vous donnons rendez-vous le vendredi 25 janvier à 8h30 à l'union locale CGT de Lorient

82 boulevard Cosmao Dumanoir

 Chacun peut venir avec ou sans son gilet, badge, ou sa pancarte.On vous attend. Ne laissons pas le grand patronat et son valet Macron remporter la partie contre nous. Fraternellement Contacts pour cette journée d'action :  Jean-Pierre ANTOINE 06 80 24 75 91 - Ronan JEANNE 06 69 01 30 82 - Vladimir BIZET GUILLERON 06 80 08 99 66

Journée de mobilisation des retraités(es) du 31 janvier 2019 : cliquez sur les liens ci-apres Screenshot_20190122-001329.jpgScreenshot_20190122-001453.jpg

 

L'Union Locale CGT de Lanester vous présente ces meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2019 ! 

voeux.jpg

 

Les permanences juridiques 2019 cliquez ici

Le planning des Commissions Exécutives 2019 est à consulter ici

La CGT de la Blanchisserie de Caudan en débrayage le 26 novembre matin. Lire l'article du télégramme bih26novembre2018.pdf

bih26novembre.jpg

 

Après avoir fait une prise de parole devant l'hôpital, nous sommes rentrés pour rencontrer le directeur général qui s'est avéré absent ! Nous avons été ensuite voir le directeur des ressources humaines, qui sous prétexte d'aller réserver une salle pour nous rencontrer, c'est enfermé dans les locaux de la direction générale du CHBS.

26novembre.jpeg

Lire l'article du télégramme "Six personnels en mesures pré disciplinaires" 26novembre2018.telegramme.pdf

LES TYPES DE RETRAITES C'EST QUOI ?lestypesderetraites.jpeg

 

 

Lors de l'activité CGT en territoire du 18 octobre dernier, vos représentants CGT de l'UL de Lanester ont pu rencontrer Monsieur Philippe MARTINEZ (Secrétaire Générale de la CGT). Nous lui avons parlé de nos luttes, comme celles de CELTYS Plouay, des hospitalier (Belle-Ile, GHBS, EPSM Charcot...), de la discrimination que pouvaient connaître vos représentants mais surtout de lui témoigner notre engagement dans la protection de tous et de notre combat face à ce gouvernement qui nous prive de tout !

18102018PH.jpg

 

 

 

Action CELTYS Plouay Les salariés de l’usine agroalimentaire Celtys, basée à Plouay, ont bloqué le site tôt dans la matinée de mercredi. Ils s’opposent à la modification de leur rythme de travail. Le blocage devait être levé dans l’après-midi, à l’issue d’une deuxième réunion avec la direction. LIRE L’ARTICLE 

 

JOURNAL UL N°1 JANVIER 2019 JOURNAL_UL.pdf

Manifestation du 9 Octobre 2018  photos9octobre.jpg
                                      photosmanif9octobre.jpg

BUREAU D'EMBAUCHE CGT - La coordination syndicale CGT du GHBS s'est mobilisée le 4 Octobre dans une campagne de recrutement. En effet beaucoup de direction hospitalière évoque la pénurie d'infirmier(ès), nous connaissons tous des jeunes diplômé(e)s qui candidatent et qui n'ont jamais de réponse des établissements. La CGT a recueilli plus d'une vingtaine de candidature et ça continue encore !. Nous déposons toutes ces candidatures aux directions et demandons aux candidats de nous tenir informé. lien pour lire le tract embauchecgt.pdf

9 OCTOBRE - GREVE ET MANIFESTATIONS ENSEMBLE A LA CONQUETE D'UN AUTRE AVENIR  Lorient 10h30 Cosmao Dumanoir / Vannes 10h30 La Rabine / Belle-Ile 11h Port-Le Palais / Pontivy 10h30 La Plaine

 

 

 

police_emploi.jpeg

  MOBILISATION 9 octobre 2018               

Pour les organisations syndicales de salariés, d'étudiants et de lycéens, la CGT - FO - Solidaires - UNEF et UNIL constate que la politique actuelle vide bien la destruction de notre modèle social, et que les mesures récemment annoncées par le gouvernement mettent à mal la solidarité et la justice sociale en fragilisant une fois de plus les plus faibles, les précaires et les démunies.

A l'Union Locale (UL) de Lanester nous serons toutes et tous présent(e)s le 9 octobre pour défendre :

- les droits des salarié(e)s et des demandeurs d'emploi en matière d'assurance chômage ;

- de défendre nos services publics et de lutter contre les attaques portées à notre système de santé;

- de lutter contre la destruction de notre système de retraite et du gel des prestations sociales;

- de la remise en cause du droit à l'avenir des jeunes par l'instauration d'une sélection à l'entrée de l'enseignement supérieur et par le gaspillage que constitue le service national universel.

 

Les organisations syndicales appellent le gouvernement à entendre les attentes sociales et multiples qui s'expriment dans le public, le privé, par les actifs, les jeunes, les demandeurs d'emploi et les retraité(e)s, et qu'il ne soit plus uniquement guidé par l'obsessionnelle diminutions de la dépense publique.

Au moment ou est annoncée une fois encore l'explosion des dividendes en France et dans le monde, il est temps de mener une politique de partage des richesses pour augmenter les salaires, les pensions et le minima sociaux.

Face à cette situation et à des décisions régressives qui s'opposent aux demandes légitimes des travailleurs et de la jeunesse, l'heure est à la défense des fondamentaux de notre modèle sociale et à la conquête de nouveaux droits.

C'est pourquoi, les organisations signataires décident de faire du 9 octobre prochain une première journée de mobilisation et de grève interprofessionnelle, étudiante et lycéenne.

Les organisations syndicales invitent les autres organisations syndicales et de jeunesse à s'y associer largement et à ce mobiliser.

 

 

CTE GHBS JUIN 2018 ACTION CGT H--pital----Lorient.pdf

Conseil Municipal de Belle-Ile perturbé                

Une manifestation silencieuse était organisée par la CGT au début du conseil.

Le conseil municipal de Le Palais s’est réuni jeudi 12 juillet, sous la présidence de Frédéric Le Gars, maire. À peine la séance ouverte, plusieurs manifestants de la CGT ont envahi la salle, en silence et en brandissant des pancartes comme « Qui est garant du maintien du service public », « On ne sera pas complice de la destruction d’un Service Public ». Le premier point de l’ordre du jour concernait des créations et suppressions d’emploi correspondant à des avancements de grade.

Lors du conseil du 12 mars, les élus avaient accepté que la commune soit candidate dans le cadre de « l’appel à candidature dynamisme des Villes de Bretagne », après appel d’offres, le marché d’étude de revitalisation du cœur de ville est confié à la SEM Breizh pour un montant de 59 715,60 € HT.

Le conseil communautaire avait proposé, lors de son dernier conseil, de soutenir la motion du Comité de Bassin de l’agence de l’eau Loire Bretagne, qui interpelle le gouvernement et les parlementaires sur la diminution importante des recettes des agences de l’eau suite à la nouvelle loi de Finances 2018. Frédéric Le Gars propose que la commune de Le Palais soutienne également cette motion, ce soutien est approuvé à l’unanimité.

Échanges vifs avec les employés de l’hôpital

Parmi les questions diverses, Catherine Marec regrette que le tracé de la piste cyclable route de Bangor n’ait pas été repeint lors du passage de la société spécialisée en signalisation routière. Elle se réjouit avec d’autres conseillers du goudronnage de la piste cyclable qui traverse l’enceinte urbaine dans les bois, il s’agit à la fois d’un confort pour les usagers mais aussi d’une meilleure sécurisation.

Une fois la séance levée, plusieurs employés de l’hôpital ont entamé un dialogue avec les élus en regrettant la disparition des postes de service public concernant la blanchisserie. Si l’accord, trouvé la veille lors du conseil de surveillance, satisfait Frédéric Le Gars et Thibault Grollemund, ce n’est pas le cas pour les présents et les échanges, souvent vifs, sont restés stériles.

une-manifestation-silencieuse-etait-organisee-par-la-cgt-au_4065919.jpg

 

Pour la préservation des emplois et de la blanchisserie de l'hôpital Yves Lanco CHBI.pdf

L'Union Locale de Lanester propose un stage de niveau 1 du 15 au 19 Octobre 2018, les inscriptions sont à faire auprès de vos syndicats ou renseignez vous à l'Union Locale. Au programme du stage, l'analyse et échanges d’expériences sur les mandats DP & DS, la préparation des réunions CE, la loi sur la représentativité syndicale, comment élaborer collectivement des revendications et écrire un tract, lecture et explication de la feuille de paie, élus mandatés et les UL.

Au sein de l'UL de Lanester vous serez accueilli et renseigner sur des questions juridiques ! pour connaître les permanences juridiques cliquer permanence_juridique_UL.pdf

Calendrier des Commissions Exécutive de l'Union Locale Lanester  calendrier_CE_UL_2018.pdf

28juin_2.pdf

Membre du bureau de l'UL de Lanester bureau_UL.jpg
Dominique Guézel, syndicaliste CGT depuis 24 ans, est le nouveau secrétaire général. Il est secondé par Patrick Tilliole, secrétaire à l'organisation, Lydia Deshayes, secrétaire à l'éducation, Muriel Rozec, secrétaire à la communication et Christophe Derval, trésorier.
NOUVELLE COMMISSION EXECUTIVE DE L'UL DE LANESTER DSC06636.JPG voir détails dans l'onglet "ORGA UL"